Les paramètres de la révision

Les paramètres de la révision

Au terme de la première vague de production des schémas d'aménagement, le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT) a effectué un bilan de leur réalisation et des perspectives de révision.  Le document intitulé Élaboration d'un programme de travail en vue de la révision des schémas d'aménagement aborde quatre (4) paramètres devant encadrer leur réalisation :

1) Une vision plus intégrée

Le bilan de la réalisation des premiers schémas d'aménagement a mis en lumière plusieurs enjeux et tendances d'aménagement : le développement économique, l'équilibre de l'environnement (la gestion des déchets, la détérioration des milieux naturels, etc.), le dépérissement du milieu rural et des quartiers anciens, l'étalement urbain, etc.  Il est donc souhaitable que la révision des schémas d'aménagement respecte une vision plus intégrée entre l'aménagement du territoire et le développement dans une perspective de développement durable.  En ce sens, l'énoncé de vision stratégique adopté par la MRC en 2013 reflète bien la volonté proposée par le gouvernement.

2) Une concertation plus intense

Les schémas d'aménagement ne sont pas seulement des outils de planification et de développement, mais également des outils de concertation.  L'intégration de la concertation et ce, depuis le début de la révision du document, favoriserait le développement d'ententes et la conciliation entre les acteurs du projet et réduirait les risques de frustrations à la fin du processus.  Selon le MAMOT, un réflexe de concertation régionale serait à développer à travers des tables de concertation, des colloques ou des rencontres avec les acteurs du projet.  Cet élément devrait guider l'équipe de travail du schéma d'aménagement dans le plan de consultation et dans l'éventuel plan d'action.

3) Un schéma orienté vers la mise en oeuvre

Le schéma d'aménagement devrait être orienté vers la mise en oeuvre plutôt que d'être un simple outil de référence pour la MRC et les municipalités.  L'obligation d'incorporer un plan d'action au schéma d'aménagement est une façon de l'orienter vers la mise en oeuvre, mais ce paramètre de révision devrait aussi tisser des liens plus serrés avec les paramètres de vision intégrée et de concertation.  La coordination du schéma d'aménagement et la cohérence du plan d'action avec les documents de planification existants sont donc des enjeux dont il serait nécessaire de tenir compte.

4) Une approche stratégique applicable

L'approche stratégique comporte des caractéristiques qui pourraient bonifier la démarche de révision.  Le cheminement de la MRC d'Antoine-Labelle pourrait entre autres s'inspirer d'une telle approche en priorisant et en ciblant les grandes orientations et les inventaires à réaliser, tout en impliquant les élus et en orientant le schéma d'aménagement vers la mise en oeuvre du plan d'action.  La stratégie de mobilisation est également le pivot à la démarche qui devrait rallier les principaux acteurs impliqués et consultés dans le projet.