Les forêts de proximité

La Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier (L.R.Q., chapitre A-18.1) a été sanctionnée le 1er avril 2010. Cette loi instaure un tout nouveau régime forestier basé sur l’aménagement durable des forêts qui prévoit l’élaboration d’une politique de forêts de proximité. Les orientations de cette politique ont fait l’objet d’une vaste consultation publique à l’automne 2011. La publication de cette politique est prévue au printemps 2012. Le nouveau régime forestier sera pleinement en vigueur le 1er avril 2013. Cette date coïncidera avec la prise en charge locale des premières forêts de proximité.

Pour être véritablement durable, la gestion des forêts doit intégrer les valeurs de la population. Quand il s’agit de forêts du domaine de l’État, cette exigence revêt une importance toute particulière. Il existe différents moyens d’y répondre. Ainsi, au fil des ans, le ministère des Ressources naturelles et de la Faune a multiplié les consultations publiques sur une variété toujours plus grande de préoccupations, comme les orientations de la gestion forestière, le contenu des plans d’aménagement forestier ainsi que les normes pour protéger les forêts et leurs ressources.

Il y a quelques années, dans une démarche de décentralisation, le gouvernement a établi un partenariat avec les élus régionaux en misant sur leur volonté et leur capacité d’agir sur le développement de leur milieu. La MRC d’Antoine-Labelle a su profiter de ces opportunités et gère déjà quelques 11 000 hectares de terres publiques intramunicipales (TPI), et ce depuis 2001.  La création de parcs régionaux constitue également une forme de délégation de pouvoirs aux régions à laquelle la MRC adhère.  La création du Parc régional du Poisson-Blanc en 2007 et les démarches de création actuellement en cours pour la création des parcs régionaux de la Montagne du Diable et du Réservoir Kiamika démontrent aussi la capacité et la volonté de notre région à prendre en main son développement.

Enfin, la prise en charge de la gestion des baux de villégiature ainsi que celle des sablières et des gravières situées sur son territoire démontre également notre capacité à gérer le développement et la gestion de nos ressources.  La délégation de gestion est le moyen le plus adéquat qui existe pour s’assurer que les valeurs locales sont prises en considération puisqu’elle remet entre les mains des élus locaux la responsabilité de faire les choix de gestion et d’aménagement qui s’imposent.

Les orientations proposées pour les forêts de proximité s’inscrivent donc dans la continuité des actions récentes du Ministère. La future politique fera la promotion d’une gouvernance locale du territoire forestier situé dans l’environnement des municipalités et des communautés autochtones. Elle renforcera les initiatives locales et contribuera au développement des communautés, traduisant ainsi la volonté du Ministère de contribuer à leur revitalisation en partenariat avec les élus locaux.

La MRC d’Antoine-Labelle entend donc, encore une fois, se montrer proactive dans ce dossier et ainsi revendiquer la gestion de tels territoires.  Les conditions reliées à cette nouvelle délégation demeurent cependant encore inconnues et la teneure de celles-ci viendra confirmer et justifier le positionnement de la MRC à ce niveau.

Enfin, parce que le nouveau concept de développement des forêts de proximité est articulé autour des milieux d’appartenance, il offre à la MRC d’Antoine Labelle une opportunité de revitalisation qui coïncide avec ses priorités. La MRC accueille favorablement les orientations annoncées. Elle note avec satisfaction le changement d’approche qui mise désormais sur la communauté et sa prise en charge du développement du territoire. Afin de garantir la cohésion de sa participation au présent processus de consultation, la MRC a formé un comité composé d’élus, de représentants de la société civile et de personnes ressources qui se sont penchées sur les faits saillants du projet de politique.  Les travaux de ce comité ont conduit au dépôt d’un mémoire auprès du MRNF justifiant ainsi sa position face un cet important dossier.

Vous pouvez également consulter le document du Ministère des ressources naturelles et de la faune du Québec portant sur les Orientations relatives à la sélection, à la mise en place et au fonctionnement des forêts de proximité en cliquant ici.