Les artéfacts des Hautes-Laurentides mis en valeur

C’est en présence des Gardiens du patrimoine archéologique et du développement socio-économique de la Vallée-de-la-Rouge que la MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL) a dévoilé, le 23 novembre, l’exposition archéologique « 8 000 ans sous vos pieds » installée dans les locaux de la MRCAL. Les citoyens sont invités à venir découvrir les artéfacts que recèle la région des Hautes-Laurentides durant les heures d’ouverture des bureaux de la MRCAL.

Cette exposition semi-permanente réalisée en collaboration avec plusieurs professionnels de l’archéologie et de la muséologie offre aux visiteurs un aperçu des découvertes archéologiques effectuées dans la MRC d’Antoine-Labelle depuis plus de trente ans. Les objets choisis illustrent la richesse du patrimoine archéologique régional et mettent en lumière le long passé des Hautes-Laurentides et de ses premiers occupants. En outre, ils témoignent d’une présence amérindienne importante au début de la période préhistorique et d’un vaste réseau d’interactions et d’échanges commerciaux avec les premiers arrivants français provenant de la vallée du Saint-Laurent.

Dans les années 1940, des objets préhistoriques sont découverts le long de certains lacs des Hautes-Laurentides. C’est à partir du milieu des années 1980 que l’on commence à s’interroger sur les meilleures façons de protéger le patrimoine archéologique de la MRC d’Antoine-Labelle. Depuis 1986, la MRCAL travaille en étroite collaboration avec le ministère de la Culture et des Communications (anciennement le ministère des Affaires culturelles) afin de déployer des fouilles archéologiques dans les Territoires non organisés (TNO) aux abords de la rivière Mitchinamecus et des lacs Adonis, Nasigon, Némiscachingue, Notawassi et Maison de Pierre. À la suite de plusieurs études, un plan de conservation et de protection est mis en place afin de protéger certains secteurs de la région. Ces mesures entraînent la découverte de plusieurs dizaines de sites archéologiques dans les années qui suivent. Du côté de la vallée de la Rouge, plusieurs découvertes archéologiques ont été inventoriées en périphérie des Grand et Petit Lac Nominingue ainsi qu’aux abords de la rivière Rouge. On dénombre aujourd’hui plus d’une centaine de sites archéologiques dans la MRC d’Antoine-Labelle.

La préfète, madame Lyz Beaulieu a tenu à « remercier le Conseil de la MRC qui a appuyé ce projet de mise en valeur des artéfacts détenus par la MRC d’Antoine-Labelle et le ministère de la Culture et des Communications pour sa contribution financière provenant de l’entente de développement culturel 2014-2016 signée avec la MRC d’Antoine-Labelle. Pour cette exposition qui s’inscrit un objectif de notre politique culturelle, c’est un montant de près de 28 000 $ qui a été investi dans la préservation et la mise en valeur de l’histoire et du patrimoine archéologique régional ».

« Nous souhaitons remercier tous les bénévoles et les acteurs impliqués dans ce projet, car c’est grâce à la volonté d’organismes locaux et au dévouement de citoyens passionnés par le patrimoine régional que les recherches se poursuivent ! », souligne Sylvain Généreux, vice-président des Gardiens du patrimoine archéologique.

Les citoyens et visiteurs sont peuvent visiter l’exposition installée dans les bureaux de la MRCAL, située au 425, rue du Pont, à Mont-Laurier pendant les heures d’ouverture. Une journée portes ouvertes sur l’interprétation des artéfacts avec les Gardiens du patrimoine archéologique est prévue au printemps 2017.

Pour plus d’informations sur ces recherches archéologiques ou pour toute autre question, nous vous invitons à communiquer avec Mme Janie Dumas-Jasmin, agente de développement culturel à la MRC d’Antoine-Labelle au 819 623-3485, poste 122 ou avec Les Gardiens du patrimoine archéologique au 819 278-0207. De l’information est également disponible sur le site web de la MRCAL.