La MRC évalue les scénarios possibles pour la construction d’une passerelle au km 198 du P’tit Train du Nord

La MRC évalue les scénarios possibles pour la construction d’une passerelle au km 198 du P’tit Train du Nord

 

Lors du dernier conseil, la MRC d’Antoine-Labelle déposait l’étude de faisabilité pour la construction d’une passerelle au KM 198 sur Le P’tit Train du Nord. Deux scénarios sont envisageables pour le conseil de la MRC afin de rétablir le lien du tracé original du parc linéaire.

Depuis février 2010, le P’tit Train du Nord, une infrastructure majeure sur notre territoire, est interrompu au km 198 dû à la fermeture du pont au-dessus du ruisseau Villemaire. Par son état avancé de détérioration, la fermeture de la structure de bois entraîne un détour via la rue Lalemant pour les usagers de la piste cyclable et un autre contournement pour les motoneigistes.

Dans l’objectif de remédier à la situation, la MRC d’Antoine-Labelle a mandaté WSP pour réaliser une étude de faisabilité pour le rétablissement du tracé original du P’tit Train du Nord au km 198. D’abord, cette étude dresse un portrait de la situation actuelle afin de valider les besoins. Ensuite, elle établit trois scénarios permettant de rétablir le lien au km 198 du parc linéaire : la construction d’une passerelle dans le même axe, la construction d’une passerelle abaissée et positionnée dans un axe en aval et la construction d’une nouvelle structure à portée réduite sur un nouveau tracé. Bien que la conservation du patrimoine régional soit au cœur des préoccupations, la présente étude a démontré que la restauration du pont n’est pas envisageable pour des raisons budgétaires et de savoir-faire.

Au terme de cette analyse, deux options semblent concevables selon plusieurs critères, dont la mise en valeur du site et leur faisabilité économique. Parmi ces deux scénarios, une nouvelle passerelle à portée réduite sur un nouveau tracé est recommandée selon la grille d’analyse multicritères soumise par WSP. La relocalisation du tracé répondrait aux objectifs fixés, notamment au niveau financier. Une nouvelle passerelle abaissée et dans un axe en aval avec une portée de 50 mètres pourrait également être un scénario envisageable. Cette option s’avère un peu moins complexe pour la réalisation des travaux, mais peut s’annoncer plus coûteuse que le scénario précédent.

Dans la poursuite de cette étude de faisabilité, la prochaine étape consiste à réaliser un montage financier en vue de la recherche de financement auprès de différents partenaires.

À toutes les étapes de réalisation du projet, la priorité de la MRC d’Antoine-Labelle demeure le rétablissement du lien original du P’tit Train du Nord afin de favoriser un usage adéquat et son attractivité. La MRC souhaite également encourager les usagers du parc linéaire à fréquenter la gare située un peu plus loin sur le tracé, un lieu patrimonial de notre territoire.