La démarche

 
Historique de la démarche
 
Juin 2012, le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) invite les MRC situées hors communautés métropolitaines à soumettre une proposition pour l'élaboration d'un plan de développement de la zone agricole (PDZA). Pour ce faire, le MAPAQ offre une aide financière représentant un maximum de 50% du coût de la démarche, pour un maximum de 40 000$. Les MRC auront jusqu'à la fin août 2012 pour déposer leur demande.
 
Au courant de ce même été, le Service de l'aménagement du territoire prépare le dossier afin de le présenter au conseil des Maires, séance qui a lieu le 28 août. À cette séance, les Maires ont reconnu à l'unanimité l'importance de ce dossier et appuieront le projet. La demande est transmise le 30 août.
 
C'est en novembre que la MRC d'Antoine-Labelle appris que la proposition déposée n'était pas retenue. Bien que cette décision fut décevante, le conseil des Maires mandate le Service de l'aménagement du territoire pour réaliser un portrait de la zone agricole, soit une partie des travaux nécessaires à l'élaboration d'un PDZA.
 
Les travaux entourant la réalisation du portrait débutent en février 2013. Le conseil des Maires a formé un comité technique chargé de suivre et bonifier les travaux. Ce comité est formé des représentants suivants : MRC, CLD, 2 membres du comité consultatif agricole (CCA) de la MRC, 2 membres de la commission d'aménagement de la MRC, l'UPA Outaouais-Laurentides, l'UPA de la Lièvre, MAPAQ bureau de Mont-Laurier, Groupe-conseil agroalimentaire des Hautes-Laurentides, COBALI, 4 agriculteurs de secteurs distincts, Club acéricole des Pays-d'en-Haut, Syndicat des producteurs forestiers de Labelle ainsi que la Coopérative la Belle Saveur (PFNL).
 
Mai 2013, le MAPAQ invite une seconde fois les MRC situées hors communautés métropolitaines à soumettre une proposition pour la réalisation d'un PDZA (mêmes critères qu'en 2012). La MRC d'Antoine-Labelle bonifiera considérablement sa demande et déposera son projet en juillet. Le 21 octobre 2013, M. Sylvain Pagé, député de Labelle, annonça l'octroi d'une aide financière de 40 000$ à la MRC pour la réalisation de son PDZA.
 
La révision du schéma d'aménagement
 
L'économie de la MRC d'Antoine-Labelle repose majoritairement sur l'exploitation des ressources naturelles (forêt, agriculture) ainsi que sur son industrie touristique. Par le passé, des études portant sur les milieux forestiers et touristiques ont été effectuées permettant l'élaboration de planifications stratégiques pour ces deux secteurs d'activité économique. Dans le cadre de la révision du schéma d'aménagement et de développement, la MRC a produit un diagnostic territorial portant sur les thématiques sociales, économiques, urbanistiques et environnementales. Déposé et approuvé par le conseil des Maires en janvier 2013, ce document a permis de faire ressortir une série de constats et d'enjeux de développement auxquels la MRC fait face. Parmi ceux-ci, on nota une méconnaissance des éléments qui caractérisent la zone agricole tandis que la reconnaissance de l'agriculture en tant que composante du développement socioéconomique représente un important enjeu de développement.
 
Les premiers travaux de révision du schéma d'aménagement et de développement étaient suivis par quatre comités thématiques chargés d'alimenter les réflexions du Service de l'aménagement du territoire. Or, durant leurs travaux (diagnostic territorial et énoncé de vision stratégique), le PDZA fût reconnu comme un outil essentiel à la caractérisation de la zone agricole et représente notamment un potentiel de consolidation des activités agricoles existantes, de diversification des activités agricoles du territoire et plus globalement de diversification de l'économie régionale. C'est pourquoi l'élaboration d'un PDZA constitue certainement une étape clé aux travaux de révision. Une telle planification stratégique permettra de bonifier le contenu de ce prochain schéma d'aménagement (3e génération) tout en assurant un arrimage avec les mesures prévues au PDZA.