Un grand projet cinématographique inter-MRC de mise en valeur du P’tit Train du Nord

Un grand projet cinématographique inter-MRC de mise en valeur du P’tit Train du Nord

 

Mont-Laurier, le 28 avril 2022 – Afin de produire un grand projet cinématographique inter-MRC mettant en valeur l’histoire du P’tit Train du Nord à travers les Laurentides, d’hier à aujourd’hui, de Mont-Laurier à Saint-Jérôme, c’est lors de sa séance du 22 février dernier que le conseil de la MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL) a octroyé un mandat à monsieur Jean-Nicolas Orhon, réalisateur, scénariste et monteur.


Le documentaire, réalisé par le documentariste Jean-Nicolas Orhon, mettra en lumière la mémoire des gens qui ont connu le chemin de fer et le parc linéaire le P’tit Train du Nord à différentes époques et dans différents contextes. Ce projet structurant permettra le rayonnement de la région des Laurentides et du P’tit Train du Nord. Il aura également pour effet de renforcir le sentiment d’appartenance des citoyens à cette infrastructure et en son histoire, axe de développement important pour la région.


Le documentaire sera réalisé en trois phases. La première étape consiste à collecter l’information. Elle a débuté depuis quelques semaines et se poursuivra en continu jusqu’à l’aboutissement du projet. La deuxième étape comprend le tournage et le montage. Celle-ci débutera en juin 2022. Finalement, la troisième étape consiste au lancement du documentaire prévu lors des Journées de la culture 2023 qui se tiennent annuellement lors de la dernière fin de semaine de septembre.


Ce projet de documentaire est réalisé grâce au soutien financier de 35 000 $ du gouvernement du Québec et la MRC d’Antoine-Labelle dans le cadre de l’Entente de développement culturel (EDC) 2021-2023, en plus des contributions provenant des EDC de la MRC des Laurentides, de la MRC des Pays-d’en-Haut et de la Ville de Saint-Jérôme à la hauteur de 5 000 $ chacune.


Appel à la participation citoyenne

Afin de recueillir les anecdotes, les histoires, les photos, les vidéos, les artefacts ou tout autre élément rattachés à l’histoire du P’tit Train du Nord de 1891 à aujourd’hui, les MRC d’Antoine-Labelle, des Pays-d’en-Haut, des Laurentides et la Ville de Saint-Jérôme lancent un appel à la participation citoyenne.


Pour partager vos histoires ou celles de votre famille, parfois entendues plus d’une fois autour d’une table, vos souvenirs et vos informations récoltées au cours des années, écrivez-nous à histoireptdn@gmail.com. Peu importe l’époque ou la saison, vos mémoires nous aideront à conserver celle d’une infrastructure qui a marqué et marquera notre territoire. C’est l’occasion de partager vos souvenirs du P’tit Train du Nord, quels qu’ils soient, avec les gens d’ici et d’ailleurs. À noter que les informations et les fichiers reçus ne seront pas utilisés sans l’autorisation préalable.


Biographie du réalisateur

Jean-Nicolas Orhon est réalisateur, directeur-photo et monteur en documentaire. Il a travaillé sur plusieurs séries documentaires ou magazines (Policier autochtone, Arrive en campagne, Mixeur, Vu de l’intérieur). Suite à ses études en cinéma et en anthropologie, en 2003, il coréalise le documentaire Asteur portant sur la survie de la langue et de la culture française en Louisiane. En 2008, il termine le documentaire Tant qu’il reste une voix, qui traite de la collecte et de l’enregistrement des traditions orales. En 2011, il réalise une quinzaine de capsules documentaires sur le monde du vin et l’année suivante, Les nuits de la poésie qui célèbre les poètes québécois, de 1970 à aujourd’hui. En 2013, son long métrage documentaire Bidonville : architecture de la ville future, tient l’affiche pendant plus de 6 semaines et parcourt le monde à travers le réseau des festivals. En lien à ce projet, il coécrit La maison, la ville et les gens, essai publié aux Éditions du passage. En 2018, il signe Ensemble, un long métrage documentaire qui visite l’intimité des musiciens de l’Orchestre Métropolitain de Montréal.[1]


L’histoire du P’tit Train du Nord

Construit entre 1891 et 1909 (moment de son arrivée à Mont-Laurier), le chemin de fer Le P’tit Train du Nord est un élément majeur du développement des Laurentides. Ce chemin de fer a transporté marchandises et passagers de Saint-Jérôme à Mont-Laurier pendant une grande partie du 20e siècle. L’année 1981 a été marquée par le passage du dernier train de passagers sur le mythique tracé. Puis, 15 ans plus tard, en 1996, le Parc linéaire du P’tit Train du Nord est inauguré et devient un tracé cyclable incontournable pour les gens d’ici et d’ailleurs, en plus d’être fréquenté, selon les secteurs, par les fondeurs ou les motoneigistes en saison hivernale. Celui qu’on présente souvent comme la colonne vertébrale des Laurentides fait partie des éléments identitaires de Saint-Jérôme à Mont-Laurier. Il a marqué la population depuis sa construction à la fin du 19e siècle et il marque encore aujourd’hui les nouvelles générations.


Pour plus d’information sur le projet de documentaire sur le P’tit Train du Nord, communiquez avec Mme Dominique Gagné Supper, agente de développement culturel et du territoire de la MRCAL, par courriel à histoireptdn@gmail.com.

 

[1] ASSOCIATION DES RÉALISATEURS ET RÉALISATRICES DU QUÉBEC. Réals, [En ligne], www.reals.quebec/jean-nicolasorhon (Page consultée le 25 avril 2022)