AD_Vision ambassadeur

AD_Vision est fièrement soutenue par 5 ambassadeurs locaux qui représentent chacun un thème dans lequel ils sont impliqués et reconnus au quotidien. AD_Vision est une démarche par et pour les jeunes de 15 à 35 ans et ces ambassadeurs ont pour mission de les rassembler.

Ambassadeur citoyen
Samuel Rochon, travailleur social, 24 ans, de Nominingue

Samuel Rochon, un ambassadeur de AD_Vision, travailleur social, 24 ans, de Nominingue.

Passionné de voyages, de sport et de plein air, Samuel est un exemple de résilience et de détermination. Né avec une malformation congénitale du péroné, il se fait amputer afin d'éviter de multiples opérations.

À 23 ans, il reçoit un diagnostic de cancer du cerveau. Aujourd'hui en rémission, il vient tout juste de gravir le Kilimandjaro et compte profiter de chaque instant pour améliorer le sort des autres et laisser sa marque.

« C'est un peu naïf de dire que je veux changer le monde, mais AD_Vision c'est une occasion pour moi d'avoir une influence. C'est une occasion en or d'aider ma région. Si on veut que la région perdure, il faut s'impliquer ».

Ambassadeur emploi
Philippe Larouche, 20 ans, de Mont-Laurier aux études à Sherbrooke

Philippe est présentement aux études en administration des affaires. Adepte de pêche, de plein air et de hockey, il a la ferme intention de revenir dans la région après ses études.

« Il faut répondre aux conditions de travail que les jeunes recherchent. On ne battra peut-être jamais les salaires de la métropole, mais les conditions de vie sont merveilleuses. C'est un paradis ici, pour élever une famille. AD_Vision, je vois ça comme une opportunité de connaître ce que les jeunes veulent pour revamper la région et organiser le futur. On va avoir besoin de relève pour poursuivre la belle dynamique qu'on a dans la région ».

Philippe Larouche, un ambassadeur de AD_Vision, 20 ans, de Mont-Laurier aux études à Sherbrooke.

Ambassadrice entrepreneuriat
Myriam Savoie, optométriste, 31 ans, de Mont-Laurier originaire du Nouveau-Brunswick

Myriam Savoie, une ambassadrice de AD_Vision, 31 ans, de Mont-Laurier originaire du Nouveau-Brunswick.

Optométriste travaillant à Mont-Laurier et Ferme-Neuve depuis 3 ans, Myriam fait du triathlon et du ski de fond dans ses temps libres. Elle apprécie la nature, la proximité des lacs et des gens : « Tout le monde se connaît, c'est ce qui me garde dans la région, j'aime beaucoup ça ».

Pour Myriam, AD_Vision est l'occasion de manifester ce dont la région a besoin pour être attirante : « C'est vraiment important que les jeunes s'expriment et nous donnent leurs idées. Qu'est-ce qu'il pourrait y avoir pour que les jeunes restent ici? C'est maintenant le temps de parler ».

Ambassadrice santé
Laurence Deslauriers, médecin de famille, 31 ans, de Mont-Laurier

De retour dans la région après ses études en médecine, Laurence aime le canot et le ski de fond. Elle croit que la proximité en région favorise la collaboration entre les organismes communautaires et les intervenants du système de santé. « Travailler ici, c'est très motivant. On a beaucoup d'autonomie, la pratique est stimulante et diversifiée. C'est ce que la région peut nous donner ».

Pour Laurence, AD_Vision est l'occasion de changer des choses :
« Depuis que je suis maman, j'ai décidé de m'impliquer. Je trouve important d'améliorer notre société pour mon enfant et tous les enfants de la région ».

Laurence Deslauriers, un ambassadeur de AD_Vision, médecin de famille, 31 ans, de Mont-Laurier

Ambassadrice éducation
Ève-Lorie Ouellette, élève au secondaire, 16 ans, de Lac-des-Écorces

Ève-Lorie Ouellette, une ambassadrice de AD_Vision, élève au secondaire, 16 ans, de Lac-des-Écorces

Jeune dynamique fervente de volleyball, Ève-Lorie est une bénévole impliquée qui prend les devants pour créer des projets intergénérationnels qui construisent des ponts entre les personnes âgées et les élèves de la Polyvalente Saint-Joseph.

Elle veut rester à Mont-Laurier parce qu'elle s'y sent bien et le fait d'avoir accès à l'enseignement supérieur ici est un avantage essentiel à bonifier.

« Souvent on entend chialer, dire des points négatifs. La démarche AD_Vision c'est une chance qui va permettre de donner une voix aux jeunes qui ont des choses à dire. C'est sûr que j'incite les jeunes à participer pour trouver des solutions aux choses qui nous dérangent et qui sont à changer ».