Révision du Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR)

PGMR CONJOINT RÉVISÉ 2016-2020

Une obligation légale (LQE)

Chacune des MRC d’Antoine-Labelle, des Pays-d’en-Haut et des Laurentides avait adopté en 2004 un Plan de gestion de matières résiduelles (PGMR) pour une période de cinq ans.

En 2014, d’un commun accord, ces MRC se sont entendues pour élaborer un PGMR conjoint pour les trois territoires en collaboration avec les deux régies, la Régie intermunicipale des déchets de la Rouge (RIDR) et la Régie intermunicipale des déchets de la Lièvre (RIDL) ainsi que la Ville de Rivière-Rouge.

De plus, les 3 MRC ont délégué à la RIDR l’élaboration du PGMR conjoint. Un projet de PGMR devait être adopté par les MRC au plus tard le 31 octobre 2015 pour la période 2016-2020. AInsi, la MRC d'Antoine-Labelle a adopté le projet de PGMR conjoint le 27 octobre 2015.

Le PGMR conjoint est un outil de gestion des matières résiduelles pour tous les secteurs concernés soit résidentiel, institution-commerce et industrie (ICI) et construction-rénovation et démolition (CRD).

Le rôle du PGMR conjoint est de :

  • Dresser un portrait régional de la gestion des matières résiduelles
  • Déterminer des orientations et des objectifs en respect de la Politique québécoise
  • Identifier les moyens et les actions à mettre en œuvre

 

Le PGMR conjoint doit viser à atteindre les objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles.

Pour financer entre autres le travail d’élaboration du PGMR, le milieu municipal bénéficie du remboursement des redevances à l’élimination du Ministère du Développement durable, Environnement et lutte contre les changements climatiques.

Un exercice de concertation régionale

Pour élaborer le projet de PGMR conjoint, la RIDR a créé un comité technique formé des professionnels des 3 MRC, des deux régies et de la Ville de Rivière-Rouge. Également, un comité élargi formé des représentants du comité technique et des directeurs des 3 MRC et de la ville de Rivière-Rouge a permis à différentes étapes de valider les éléments du PGMR. Par la suite, chacune des sections du PGMR conjoint a été présentée pour approbation au conseil des maires de chaque MRC. De plus, de janvier à mars 2015, deux forums de consultation ont été réalisés auprès de représentants des secteurs industrie, commerces et institutions (ICI) ainsi que de la construction, rénovation et démolition (CRD).

Document complet : Projet de Plan de gestion des matières résiduelles conjoint 2016-2020 (PDF 7714 ko)

Sommaire : Plan de gestion des matières résiduelles conjoint 2016-2020 (PDF 1120 ko)

 

Consultations publiques terminées

Les MRC d’Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d’en-Haut ont organisé des consultations publiques visant à présenter le projet de PGMR aux différents groupes d’intérêts sur le territoire, incluant la population en général. L’exercice visait également à recevoir les commentaires des citoyens. La période de consultation est terminée. Les parties prenantes ont pu participer et s’exprimer librement.

Rapport de la commission sur les consultations publiques (PDF 1629 Ko)

Tel que le stipule la loi, une commission a été constituée pour tenir ces consultations publiques sur le territoire de chacune des MRC. Le mandat de la commission était de :

  • Diriger la rencontre entre les représentants des MRC qui présentent le projet de PGMR conjoint et les citoyens présents lors de la consultation;
  • Dresser un rapport regroupant les observations recueillies auprès du public;
  • Transmettre le rapport au conseil des MRC et de le rende public.

 

Mémoires ou lettres déposés durant la période de consultation :